KAMIJO - Entretien avec un vampire

Parce qu'on ne devient pas « Roi » : on gagne le droit de le devenir. C'est de cette quête dont il est question, et VYPER Japanese Music est heureux de vous convier aujourd'hui à cet entretien avec un Vampire.

« KAMIJO : chanteur, guitariste, pianiste, claviériste, auteur, compositeur, interprète, musicien, producteur de disques, acteur, modèle »... La liste est longue et cette énumération n'apprend rien aux puristes. Néanmoins, une « profession » manque à l'appel, et pas des moindres ! Pour compléter cette nomenclature, rajoutez-y le mot « narrateur », car c'est ce qu'est cet artiste, qui s'évertue à conter, tel un ménestrel des temps modernes, la vie de protagonistes dont vous ne soupçonnez peut-être pas l'existence. Ce sont eux qui rythment chaque couplet et chaque refrain. Et c'est grâce à cette fusion que l'élaboration constante de suites toujours plus épiques que les précédentes peut prendre forme.


Parce qu'on ne devient pas « Roi » : on gagne le droit de le devenir. C'est de cette quête dont il est question, et VYPER est heureux de vous convier aujourd'hui à cet entretien avec un Vampire.


Part 01 - LAREINE ;

Il est inconcevable de ne pas s'attarder sur le groupe « LAREINE », pour différentes raisons. L'une d'elles est son incroyable concept, qui va nous entraîner au-delà de l'imaginable. Nous allons donc nous pencher sur la romance entre « Lillie Charlotte » et « Jérémie Florence de Jarger » qui traite, paradoxalement, de la très mince frontière séparant les sentiments de tristesse et de bonheur.


V1 - Pour commencer, pouvez-vous nous parler plus en détails de la toute première rencontre de « Lillie » et « Jérémie » ?


Au commencement, « Jérémie » était amoureux de quelqu'un d'autre que « Lillie ». Il est donc probable que la rencontre entre ces deux protagonistes ait été réellement douloureuse pour la jeune femme.


V2 - « Asphodel », « Jérémie » ou encore « Illusion Blue » ont tous un rapport entre eux. Pouvez-vous nous parler du lien qui les unis ?


« Jérémie » représente la vie antérieure d'« Asphodel ». Quand à « Illusion Blue », il est en réalité l’âme de « Jérémie », qui était celle d'« Asphodel » à l'époque où il a vécu.


V3 – Pouvez-vous nous expliquer de quelle façon nous pourrions nous rendre au « Lac de Réminiscence » s'il existait réellement ?


Et bien... Il s’agit d’un lac qui se trouve dans le cœur de tout le monde. Donc, si vous fermez les yeux, vous pourrez très bien le voir vous aussi.


V4 - « 1, 2, 3, 4, 22, 23, 24... » dit le petit garçon dans le « Café des Fées », lors de la lecture de la « Lettre à Lillie ». Dans ce scénario, chaque personnage a un rôle bien précis, et les questions que nous nous posons sont les suivantes : Qui est cet enfant ? Pourquoi compte t-il ? Et pourquoi saute-il des numéros ?


En fait, l'enfant compte le temps. Il n’est pas évident de compter « le temps », c'est pourquoi il « saute des numéros ». Mais en admettant que ce petit garçon ait été un « Dieu », ça devait être facile pour lui.


V5 - Avant d'en finir, attardons-nous encore un instant dans ce café et sur ses occupants, principalement sur la femme qui lit les mémoires de « Lillie ». D'après la « troisième lettre », qui fait office d'introduction à la chanson « Fiançailles », pouvons-nous en conclure que cette personne est en quelques sortes la réincarnation de « Lillie-Charlotte » ?


Tout à fait. Cette femme, qui lit à voix haute les écrits de « Lillie », est effectivement sa réincarnation.


Part 02 - NEW SODMY ;

Est en réalité une métaphore de ce que pourrait représenter l'évolution, le temps qui passe, et le fait d'aller de l'avant. Ici, on ne s'attarde plus autant que précédemment sur le visuel, et l'on creuse vers une expression plus brute des émotions.


V6 - Détachons-nous doucement de « LAREINE » avec le titre « Since J&L ». Les paroles nous font nous demander si l'homme qui « laisse la plume dans le livre » ne serait pas une sorte d'anamorphose de « Jérémie », lui-même transposé comme tel dans un autre monde ?


Bravo, c’est exact ! L'homme « à la plume » est une incarnation physique de « Jérémie ».


V7 - « Phantom » et « Are you sodmy ? », à titre d'exemple, semblent très éloignés de l'univers poétique auquel vous nous avez habitués. Ces titres ont une dimension plus « réaliste ». Pouvez-vous nous en parler ?


Pour moi, la chanson « Phantom » représente la nature profonde de « KAMIJO ». En ce qui concerne « Are you sodmy ? », c'est en réalité un jeu de mot !


V8 - Dans toutes vos œuvres, chaque musicien incarne un personnage, secondaire ou non. Dans « NEW SODMY », les artistes qui vous accompagnent symbolisent-t-ils des protagonistes, des sentiments, ou encore des allégories ?


D'après l'idée que je m'en suis faite, « AYA » et « YOU » sont tous les deux comme des loups solitaires.


V9 - Tout au long de votre parcours, l’esthétique poussée à l’extrême a toujours prôné. Sachant cela, et en nous appuyant sur le fait que « NEW SODMY » se veut dans « l'air du temps », pouvez-vous nous expliquer pourquoi ce look beaucoup plus « soft » et épuré ?


Parce qu’à l'époque, nous avons décidé de changer et de nous diriger vers un style plus « mode ».


V10 - Enfin, si vous deviez choisir une expression qui selon vous définirait au mieux « NEW SODMY », laquelle serait-ce ?


Tout simplement « Mode Rock ».


Part 03 - VERSAILLES ;

Le quintet conte au travers de ses chansons le récit des « Descendants de la Rose ». Nous allons donc nous attarder sur quatre albums de « Versailles », lesquels sont des « chapitres » relatant les uns après les autres l'histoire de ces personnages fictifs. Nous nous basons pour cette série de questions sur le phamphlet publié durant l' « Europe Tour 2011 », qui avait pour but de résumer cette « fable » musicale.


V11 - « Chap I : Lyrical Sympathy »

On peut émettre une hypothèse : « Louis » et « Flowery » choisissent de mettre fin à leur histoire « Le Jour du Tapis Rouge », nommé ainsi car il évoque la mort de la jeune femme. Cette décision finale a-t-elle été prise d'un commun accord par les deux amants ? Si oui, pour quelle raison ont-ils favorisé cette solution, plutôt qu'une autre qui leur aurait peut-être permis de « vivre » ensemble ?


Pour le clan auquel « Flowery » appartenait, la mort était considérée comme étant « l'ultime bonheur », qui n'était atteignable que lors des derniers instants de vie. Tout au contraire de « Louis » qui, quand à lui, désirait l’éternité. Voilà pourquoi il l’a fait : pour elle...


V12 - « Chap II : Noble »

Pour « Louis », la rose rouge représente l'amour véritable. Mais lequel aurait-il choisi si cet emblème ne s'était pas imposé de lui-même ?


Concrètement, pour « Louis », la rose rouge représente aussi le sang. Donc, s'il n'avait pas fait le choix de faire de cette fleur son symbole, il aurait forcément choisi le sang !


V13 - « Chap III : Jubilee »

« Louis » sauve une petite fille vouée à une mort certaine. Ceci amène « Suzanne », une infirmière qui est en réalité la réincarnation de « Flowery », à enquêter sur cet étrange phénomène, ses recherches la menant finalement jusqu'au Vampire. On peut supposer que « Louis » a sauvé cette petite fille sachant que son grand amour remonterait jusqu'à lui. Qu'en pensez-vous ?


Je trouve cela très bien qu’il existe plusieurs interprétations de l’histoire. Je suis vraiment content de constater que vous avez perçu cette vérité.


V14 - « Chap IV : Holy Grail »

Dans le clip vidéo « Masquerade », on peut voir une petite fille grandir, jusqu'à arriver à un âge avancé. On peut imaginer qu'elle fini par mourir, et que la fillette brune que l'on voit à la fin du PV est sa fille. Alors, dans la continuité de l'histoire de « Louis » et « Flowery », ces protagonistes féminins ont-ils un rapport avec le grand amour du Vampire, ou ne sont-ils qu'une image figurant le temps qui passe, une métaphore décrivant le déroulement d'une vie ?


D'après le clip vidéo, l’histoire peut être interprétée ainsi, et autrement, d’une manière totalement abstraite. Appréciez-le avec divers points de vue.


V15 - Fermons le « livre », et passons à la dernière question ! « Versailles » a été créé selon un concept bien précis. En partant de là, l'histoire des « Descendants de la Rose » existait-elle dès le départ, ou a-t-elle été imaginée et mise en place au fur et à mesure ?


Aux débuts de « Versailles », il n’y avait en réalité que « The Revenant Choir ». Par la suite, j'ai écrit les histoires étape par étape pour les adapter aux nouveaux albums.


Part 04 - KAMIJO ;

C'est maintenant que cette entrevue atteint son point culminant : parce que cet « Entretien avec un Vampire » ne pouvait pas se terminer sans un ultime face à face avec le Roi.


V16 - Peut-on dire, dans « SYMPHONY OF THE VAMPIRE », que le Vampire à qui « KAMIJO » prête son image est en réalité la représentation d'une seconde vie pour « Louis XVII » ?


Tout à fait. Mais seulement s’il était vivant... Gardez cela en tête pour apprécier pleinement cette histoire.


V17 - Dans « Louis – Enketsu no La Vie en Rose », si l'on se base sur l'importance et la signification qu'ont les « Roses » en tant que symbole de l'immortalité dans toutes vos œuvres précédentes, peut-on supposer que ce titre aurait également put se nommer « Louis – Enketsu no La Vie Éternelle » ?


Vous avez raison, cette chanson aurait pu s’appeler ainsi. Pour ma part, ce que je considère plus éternel encore que les roses est la solitude.


V18 - «BASTILLE» et « YAMIYO NO LION » peuvent être considérées comme des odes engagées, créées dans le but d'abolir les frontières grâce à « l'Art » et destinées à toucher le « Cœur » de chacun. Pouvez-vous nous expliquer quelles sont selon vous les étapes permettant à ces chansons d'atteindre ce but ?


Dans un premier temps, l'Art se transforme en Amour. Puis celui-ci envahit le Cœur du personnage principal.


V19 – Et, pour terminer, à la fin de l'album « HEART », le titre éponyme annonce l'arrivée d'un mystérieux « Comte ». Pouvez-vous nous en dire plus à son sujet ?


Ça, en revanche, c’est « Top Secret » !


Part 05 - FAN-QUESTIONS ;

VYPER Japanese Music a organisé un concours ouvert à l’international sur les réseaux sociaux. Grâce à la collaboration de Fanbases du monde entier sur Facebook, l'événement a suscité de la part d'un grand nombre de participants un vif intérêt. Après un tirage au sort qui a été effectué le 01 Octobre 2015, nous offrons aujourd'hui la possibilité au quintet gagnant de poser chacun une question à KAMIJO.


V20 - Coralie : « Bonjour KAMIJO ! Y-a t-il une chanson Française en particulier que vous souhaiteriez reprendre en Japonais ? Si oui, laquelle serait-ce ? »


Tout au contraire : j’aimerais chanter mes propres chansons en Français.


V21 - Mickay : « Que pensez-vous de l'évolution du Visual Kei de nos jours ? Comment voyez-vous son avenir ? »


Je ne comprends pas trop le Visual Kei d’aujourd’hui. Il n’y a pas d’artiste par qui je me sente menacé. Mais peut-être, dans le futur, y aura-t-il des groupes recherchant la beauté...


V22 - Clio : «  Lors de la confection des costumes, comment se déroulent les choses ? Vous propose-t-on des modèles préconçus, ou bien une série de bases (comme un book) que vous pouvez améliorer par la suite ? »


Tout d'abord, je dessine mes propres idées. Ensuite, je les réalise et les améliore avec le designer.


V23 - Auro : « Pour commencer, merci pour tout, vous êtes incroyable ! Ma question est la suivante : quand vous écrivez des chansons, vous arrive-t-il de vous dire qu'il est possible que l'une d'elles « sauve une vie » ? Prenez-vous parfois conscience que vos compositions peuvent contribuer positivement au quotidien de quelqu'un ? »


C'est en rêvant à ceci que je m'évertue à continuer d'écrire des chansons.


V24 - Aldo : « Si vous prévoyez des surprises pour 2016, pouvez-vous nous en dire plus ? »


Je peux simplement vous dire que je vous délivrerais une histoire purement belle et fraîche !


Pour conclure ;


V25 - KAMIJO, avez-vous un message ou un dernier mot à transmettre à nos lecteurs ?


J’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à vos questions, qui sont très bien travaillées. Pouvoir recommencer serait un grand plaisir. Venez assister à mon concert !



Sincères remerciements à l'équipe de « B7Klan » et à KAMIJO lui-même pour avoir offert à VYPER la possibilité d'effectuer cette interview. Merci également à l'administratrice de « KAMIJO France » et aux Fanbases ayant participé à l'élaboration de cet article. 

Réagir